mardi 2 avril 2019

Avril 2019 : Adulte

Une enfance / Susanna Tamaro. Encre bleue.

Résumé : 
Un enfant mal aimé, mal traité, des blessures secrètes, et peu à peu le destin bascule...

Dans un style précis, violent, remarquable, Susanna Tamaro montre avec une acuité infaillible ce qui se cache derrière les apparences. Son premier livre avait remporté le prix Elsa Morante. "Pour une voix seule" dont est extrait "Une enfance" a obtenu plusieurs prix littéraires en Italie.


Avis :
Ce livre est une nouvelle, très dure, sur l'enfance mal-aimée.
On y voit la naissance d'un tueur en série, conséquence du vécu de l'enfance. 



Cote : R TAM ENF





Un loup est un loup / Michel Folco. Seuil.

Résumé : 
Des quintuplés, Charlemagne était le plus doué, le plus tenace. Mais quand son père est mort de la rage, quand les enfants ont été dispersés, il est parti vivre parmi les seuls êtres dont il comprend le langage : les loups. Emportant le lecteur dans la France féodale du XVIIIe siècle, Michel Folco dévoile une fois de plus son talent si singulier, tissé d'ancien français, d'aventure et d'humour noir. 

Avis :
C'est un roman jubilatoire, qui fait montre de beaucoup d'imagination tout en dépeignant la vie de la France féodale, avec beaucoup d'humour, d'aventures et des personnages attachants.



Cote : R FOL LOU





Nuages flottants / Hayashi Fumiko. Editions du Rocher.

Résumé : 
1945. Yukiko rentre à Tokyo, dans un japon dévasté, après plusieurs années passées en Indochine, comme secrétaire pour le ministère des Forêts. Elle espère y refaire sa vie avec Tomioka, employé du ministère avec qui elle a vécu une passion torride. Mais Tomioka, qui a retrouvé sa femme et ses enfants, n'est plus le même homme : malgré ses promesses, il n'a rien à offrir à Yukiko qu'une relation épisodique où la nostalgie a remplacé la passion d'autrefois... Ce superbe roman psychologique, qui dissèque avec lucidité et sensibilité la dissolution d'une passion amoureuse et le combat d'une femme pour survivre, face à l'égoïsme et à la lâcheté des hommes, est un texte majeur de la littérature féminine japonaise du XXe siècle.

Avis :
C'est l'histoire d'un amour toxique dans l'après-guerre au Japon.
Ce roman psychologique est très intéressant. On suit la descente aux enfers d'une femme qui refuse d'accepter qu'un amour n'existe plus.



Cote : R FUM NUA





Ce qu'il advint du sauvage blanc / François Garde. Gallimard.

Résumé : 
Au milieu du XIXe siècle, Narcisse Pelletier, un jeune matelot français, est abandonné sur une plage d Australie. Dix-sept ans plus tard, un navire anglais le retrouve par hasard : il vit nu, tatoué, sait chasser et pêcher à la manière de la tribu qui l'a recueilli. Il a perdu l'usage de la langue française et oublié son nom. 
Que s'est-il passé pendant ces dix-sept années ? C'est l'énigme à laquelle se heurte Octave de Vallombrun, l'homme providentiel qui recueille à Sydney celui qu'on surnomme désormais le « sauvage blanc ». 

Avis :
Ce livre, qui peut faire penser à Robinson Crusoé est original et son écriture est simple. Sa construction est originale car on alterne entre les chapitres qui raconte la rencontre de Narcisse avec les aborigènes et la correspondance du scientifique Octave de Vallombrun.



Cote : R GAR CEQ






Les anonymes / R. J. Ellory. Sonatine.

Résumé : 
Washington.Quatre meurtres. Quatre modes opératoires identiques. Tout laisse à penser qu'un serial killer est à l'oeuvre. Enquête presque classique pour l'inspecteur Miller. Jusqu'au moment où il découvre qu'une des victimes vivait sous une fausse identité, fabriquée de toutes pièces. Qui était-elle réellement ? Ce qui semblait être une banale enquête de police prend alors une ampleur toute différente et va conduire Miller jusqu'aux secrets les mieux gardés du gouvernement américain. 

Avis :
L'attention du lecteur est soutenue tout au long de l'histoire : pas de temps mort, de digression. Les références à l'Histoire, la personnalisation des faits, rendent le récit tout à fait crédible dans une intrigue qui ne nous lâche plus jusqu'à son dénouement.



Cote : P ELL ANO






Les enquêtes du département V / N° 1 : Misericorde / Jussi Adler Olsen. Albin Michel.

Résumé : 
Pourquoi Merete Lyyngaard croupit-elle dans une cage depuis des  années ? Pour quelle raison ses bourreaux s'acharnent-ils sur la jeune femme ?
Cinq ans auparavant, la soudaine disparition de celle qui incarnait l'avenir politique du Danemark avait fait couler beaucoup d'encres. Mais, faute d'indices, la police avait classé l'affaire.
Jusqu'à l'intervention des improbables Carl Morck et Hafez el Assad du Département V, un flic sur la touche et son assistant d'origine syrienne.
Pour eux, pas de cold case ... 


Notes : 

Couronné par les prix scandinaves les plus prestigieux, de La Clé de Verre aux Golden Laurels des libraires, le thriller de Jussi Adler-Olsen, première enquête de l'inspecteur Morck, est un véritable phénomène d'édition mondial.

Avis :
Ce premier livre est une réussite. Les personnages, bien typés, sont très attachants. L'atmosphère, style cold case, est humoristique. L'intrigue est menée sans temps mort.



Cote : P ADL ENQ 1






Mauvais pas : Linwood Barclay. Belfond.

Résumé : 
Rythme effréné, humour décapant, le tout premier polar du créateur de frissons. Un thriller aussi original qu'angoissant ou quand un gaffeur patenté démasque des voisins pas si tranquilles... Zack Walker a une obsession : la sécurité. Marié et père de deux enfants, cet auteur de science-fiction a préféré quitter un environnement urbain qu'il juge par trop dangereux pour une vie de banlieue bien paisible.
Mais en bon parano, Zack continue à voir des catastrophes partout : ses ados s'obstinent à laisser la porte ouverte aux cambrioleurs potentiels et sa femme abandonne son sac à main à la disposition de tous. Un jour, profitant d'une virée au supermarché, Zack vole ledit sac, histoire de donner une leçon à l'imprudente. Catastrophe ! C'est en réalité celui d'une inconnue. Et quand Zack se rend au domicile de cette dernière et découvre un cadavre, les choses se gâtent sérieusement...

Avis :
Ce livre est traité sur le mode humoristique décapant, à la Hitchcock.
Il apporte de très bons moments de lecture avec ses rebondissements même s'il est moins policier qu'humoristique.



Cote : P BAR MAU